Quizz

Pourquoi faire appel a un Géomètre-Expert ?


FONCIER

Les titres de propriété et le cadastre n’offrent pas toujours des garanties suffisantes. Le géomètre-expert assure de multiples prestations en matière de foncier pour le compte des particuliers, professionnels ou collectivités territoriales. Il les aide à mener à bien leurs projets en respectant la réglementation et les droits de chacun. Il contribue ainsi à prévenir tout litige ultérieur ou à résoudre ceux en cours.

BORNAGE ET RECONNAISSANCE DES LIMITES D’UN TERRAIN

Le géomètre-expert est le seul professionnel habilité à délimiter de façon irrévocable un terrain et à le « borner », par exemple en cas de vérification de la surface d’un terrain, d’un aménagement prévu par un voisin, de l’édification d’une clôture, ou de la création d’un terrain à bâtir. Le bornage a pour effet de définir juridiquement et de matérialiser sur un terrain les limites des propriétés privées contiguës, appartenant (ou destinées à appartenir)  à des propriétaires différents.
Le géomètre-expert réalise 3 types de prestations :

  • le bornage amiable (si les deux propriétaires sont d’accord pour le faire réaliser) qui donne lieu à un procès-verbal signé des deux parties,
  • le bornage judiciaire (en l’absence d’accord des parties), où le géomètre-expert intervient comme expert de justice désigné par le juge,
  • la délimitation des propriétés affectées de la domanialité publique. Dans ce 3e cas, le géomètre-expert assiste la collectivité pour les opérations d’analyse, de matérialisation de la limite, de rédaction du procès-verbal de délimitation et de notification aux riverains.

DIVISION DE PROPRIÉTÉ

Dans un projet exigeant le morcellement d’une propriété afin d’obtenir plusieurs entités distinctes (dans le cas d’une succession ou d’un futur lotissement, par exemple), le géomètre-expert étudie la faisabilité de la division, explique les étapes nécessaires à la constitution du dossier puis réalise la division.

CONSERVATION CADASTRALE ET PUBLICITÉ FONCIÈRE

Le géomètre-expert est habilité à établir les documents de modification du parcellaire cadastral (DMPC), une obligation dans le cadre de tout changement de limites de propriétés (divisions, lotissements, partages, échanges, etc.)

CONCORDANCE CADASTRALE

L’établissement d’une origine de propriété, la recherche d’héritiers ou d’une servitude peuvent nécessiter une analyse comparée de l’ancien cadastre et  du cadastre actuel. Le géomètre-expert se charge de cette recherche afin d’identifier l’évolution dans le temps de la consistance d’une parcelle et de ses propriétaires successifs.

SERVITUDES

En cas de mutation ou de division, le géomètre-expert analyse les servitudes existantes ou celles devant être créées. Il peut également être mandaté pour fournir un conseil juridique sur l’existence d’une servitude et/ou sur les modalités d’exercice de celle-ci. Cette prestation permet d’éviter de nombreux litiges.

EXPERTISES JUDICIAIRES ET AMIABLES

Le géomètre-expert peut être désigné par le tribunal en qualité d’expert de justice.
Il peut également réaliser une expertise amiable dont le contenu doit être défini  avec les parties.

AUTRES PRESTATIONS POUR LE COMPTE D’ACTEURS PUBLICS

  • Plans et états parcellaires

Lors d’un projet foncier d’une personne publique (projet d’aménagement d’une collectivité, par exemple) le géomètre-expert réalise les plans parcellaires qui fixent les limites des biens fonciers et qui sont nécessaires aux études et travaux. Dans le cas d’une expropriation, il peut être amené à dresser un plan régulier définissant contradictoirement les limites.

  • Voirie

Pour le compte d’une commune, le géomètre-expert recense et définit le statut de sa voirie (chemins ruraux, voies communales, voies communales d’intérêt communautaire…). Une prestation qui permet à la commune  de disposer d’un document opposable aux tiers et d’exercer ses fonctions de police, de gestion et d’entretien.

  • Expropriation

Lorsque la puissance publique s’approprie des biens en vue d’une opération d’utilité publique, le géomètre-expert l’accompagne pour élaborer le dossier d’utilité publique, évaluer les biens et constituer le dossier d’enquête parcellaire.

LE STRICT RESPECT DE LA REGLEMENTATION ET DES REGLES DE L’ART

De nombreux textes régissent les questions foncières : Codes Civil, de l’Urbanisme, de l’Environnement, Rural, de la Voirie, de la propriété des Personnes publiques…. À cela s’ajoutent de nombreuses lois, décrets, ordonnances et jurisprudences ou encore les règles de l’art définies par le Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts. Autant de textes et règles que chaque géomètre-expert a l’obligation de maîtriser et respecter afin de garantir à ses clients la conformité et la sécurité réglementaire et juridique de leur projet.


Droit de la propriété privée, qu’est-ce que c’est ?


 


La Déclaration d’Utilité Publique de travaux DUP, qu’est-ce que c’est ?

Hectare, are, centiare: conversion et tableau en mètres carrés.

C’est une des questions de conversion qui revient souvent ! Combien font un are, un hectare, un centiare en m2 ou km2 ? Pire encore, dans quel ordre de grandeur les classer ? Aujourd’hui, JeRetiens vous propose non seulement de comprendre la différence entre hectares, ares, et centiares mais aussi de ne plus jamais vous tromper dans la conversion de ces unités de mesures de superficies en mètres ou kilomètres carrés ! Tout d’abord, quelques définitions essentielles ensuite un petit tableau comparatif, et enfin plus de confusion !


Que sont les hectares, ares et centiares ? L’hectare dont l’abréviation est ha, est une unité de mesure agraire équivalent à 10.000 mètres carrés, (soit une surface de 100×100 mètres). Chaque hectare contient 100 ares. L’are dont l’abréviation est a, est une unité de mesure de surface qui équivaut à 100 mètres carrés (soit une surface de 10×10 mètres). Chaque are contient 100 centiares. Le centiare dont l’abréviation est ca, est une unité de mesure agraire qui équivaut à 1 mètre carré (soit une surface de 1×1 mètre). Comme son nom l’indique, le centiare est le centième d’un are.

Dans le tableau de conversion ci-dessus, observez le découpage des unités de mesure en m². Chaque hectare contient 100 ares, chaque are contient 100 centiares, et donc chaque hectare contient 10.000 centiares. En gardant à l’esprit ce tableau avec les colonnes hectares – ares – centiares – et en sachant que ces colonnes sont subdivisées en deux pour les ares et centiares, il est dès lors très simple de convertir à peu près n’importe quelle surface en mètres carrés en ha a et ca.

Convertisseur d’ares, centiares et m² dans un hectare, combien de centiares et m² dans un are, combien d’ares et de m² dans un centiare ? hectare are centiare

 

 

 

Association des Propriétaires fonciers et Exploitants Agricoles de Carrières-sous-Poissy

APEA-CSP

img

L'APEA est l'Association des Propriétaires Fonciers et Exploitants Agricoles située à Carrières-sous-Poissy qui a pour vocation de défendre l'environnement et restituer les droits des exploitants de la plaine. Et enfin qui vise à revitaliser et redynamiser 220 ha d'anciennes terres agricoles.

Réalisation - 4 avril 2021

Suivez-nous par Email
Facebook
Twitter